Maison alsacienne écolo, rénovée à l’ancienne

Une curiosité faite de bois, de terre, de paille… de gens et de temps

Présentation de la maison

Un lieu de vie comme un laboratoire expérimental dans lequel je m’applique à mettre en pratique l’éthique de respect de soi, de l’autre et de l’environnement.

L’essentiel à retenir :

  • Maison de caractère. Lieu silencieux, original et reposant
  • 2 chambres en location, 2 et 3 personnes
  • Toilettes sèches
  • Cloisons en toile pour la chambre du haut
  • Draps et serviettes fournis
  • Avec ou sans petits déjeuners
  • Accès à la cuisine et aux casseroles
  • Accès aux espaces communs intérieurs, à la cour et à la douche de plein air
  • Stationnement gratuit, wifi, espace de travail pour ordinateur, lave-linge
  • Location possible au mois
  • Je vous cherche à la gare

Voir les chambres en détails

Rénovation écologique

La maison a été rénovée à l’ancienne et avec des matériaux naturels uniquement : murs en terre, isolation en paille, chanvre, bois, liège… dès 2010 et pendant 10 ans.

Le choix a été fait d’utiliser des matériaux naturels et les techniques du grand-père afin de minimiser l’impact environnemental des travaux.

Par exemple, des murs ont été faits en torchis, c’est-à-dire un mélange de terre et de paille flanqué sur une armature de branches tressées. La terre, la paille et les branches de noisetiers viennent du village. C’est la méthode traditionnelle de construction des maisons alsaciennes.

D’autres murs ont été faits en briques pleines faites à la main (époque 1870) de récupération.

D’autres ont été faits avec des planches issues d’arbres plantés par mon grand-père. Nous avons valorisé des peupliers, bouleaux et aulnes en faisant venir une scierie mobile dans le pré et en finissant avec la raboteuse sur table du voisin.

Beaucoup, beaucoup de gens sont venus aider au cours de ces 10 ans de rénovation écologique, grâce aux réseaux Wwoofing et WorkAway. Et principalement mon père qui m’a transmis son savoir-faire en bricolage.

Un lieu calme et “slow life”,
propice au ressourcement et à la méditation

Aujourd’hui la maison est conçue comme un lieu d’accueil et de ressourcement, calme et créatif.

On y mène une vie simple, loin du système hyperconsumériste, on apprend à prendre le temps.

Vous noterez le silence et la quiétude des lieux aussi bien dans la maison que dehors. Bien qu’au cœur du village, la fermette est en retrait de la route, alors on entend peu ce qui se passe autour.

L’écoute et la bienveillance font partie du quotidien. La méditation aussi. Tapis de yoga et table de massage disponibles.

La pratique du naturisme est possible et même encouragée !

Chauffage au bois

Je chauffe la maison au bois bûches. Pas de chauffage central ni de radiateur, mais 2 poêles à bois suffisent à chauffer l’ensemble. Le premier est très simple et fonctionne sans prise électrique. La base. Le second est polyvalent : en plus de chauffer l’air, il permet de cuisiner dessus, il a un four et il est relié au ballon d’eau chaude et nous offre ainsi de délicieux bains chauds en hiver !

Eau chaude solaire

En hiver, l’eau chaude au robinet est produite par la cuisinière à bois à bouilleur. En été, elle nous est offerte par l’énergie solaire, grâce aux panneaux solaires thermiques posés sur le toit.

Électricité d’origine renouvelable

Je consomme assez peu d’électricité. Elle provient du fournisseur local et elle est d’origine renouvelable.

Cour intérieure « bulle »

Le lieu a la chance de bénéficier d’une cour intérieure fermée et protégée des regards. Lorsque les beaux jours reviennent, il devient normal de vivre beaucoup dehors. Dans la cour : une table, des fauteuils, des hamacs, un « canapalette », une gazinière pour cuisiner au soleil, un robinet et une douche !

Douche en plein air

En plus de la douche à l’intérieur, une douche et une baignoire sont installées dehors, en plein air. Quel plaisir de se laver au contact des éléments !

Toilettes sèches

Les toilettes sont sèches, c’est-à-dire sans eau. On dit aussi « à litière bio-maîtrisée ». Il s’agit de recouvrir nos besoins de sciure et les matières finissent dans le compost. Ainsi, ces déchets n’en sont plus, mais deviennent des matières premières. Après quelques années, le contenu des toilettes sèches est complètement transformé en terreau et on peut l’utiliser pour nourrir le jardin.

Frigo naturel

Point de réfrigérateur ici, je conserve mes aliments dans deux garde-manger, à la cuisine et dans la cave. Ces meubles de « conservation écologique des produits frais » ne posent aucun soucis pour les légumes et les produits laitiers (lait, yaourts, fromage…) Seuls la viande et le poisson frais doivent être consommés rapidement.

Les environs

Dangolsheim est traversé par la Route des Vins d’Alsace. C’est un village typique avec ses maisons traditionnelles à colombages colorées.

À la jonction du massif vosgien et de la plaine d’Alsace, il est entouré d’une campagne valonnée aux paysages variés, avec cultures, vergers, vignes et forêt.